Devenir fan

Le masque de grossesse

Les bouleversements hormonaux de la grossesse ont bien souvent pour conséquence des troubles de la pigmentation : les futures mamans voient alors leur visage se marquer de taches brunes appelées « masque de grossesse ».
 

Modifié le 02/04/2012
Durant la grossesse, plus des deux tiers des femmes voient apparaître sur leur visage une multitude de taches brunes aux contours irréguliers, confluant en nappes et généralement réparties de manière symétrique sur le front, les joues, et parfois le dessus de la lèvre supérieure ou le menton. Appelée « masque de grossesse » ou chloasma, cette hyperpigmentation caractéristique survient généralement entre le 4e et le 6e mois de grossesse. Bien qu’elle soit tout à fait bénigne, elle gène souvent les futures mamans en raison de son caractère inesthétique.

Dans la plupart des cas, le masque de grossesse disparaît dans les mois qui suivent l’accouchement. Cependant, il arrive aussi qu’il persiste : il est alors nécessaire de consulter un dermatologue pour recevoir un traitement adapté (crèmes dépigmentantes, dermabrasion, peeling, etc.).


Qui est concerné ?

 
  • Les femmes brunes à la peau mate sont plus fréquemment touchées. Cependant, toutes les femmes, quelle que soit leur carnation, peuvent être atteintes lors de leurs grossesses.
     
  • Les femmes dont le visage a été taché pendant une première grossesse présentent un risque élevé de voir réapparaître ce masque durant des grossesses ultérieures. Au fil des grossesses, il mettra aussi plus de temps à s’estomper.
     
  • Le chloasma peut aussi apparaître suite à la prise d’une pilule fortement dosée en œstrogènes, ou d’autres traitements hormonaux. Il a alors tendance à se concentrer autour de la bouche.
     
  • L’utilisation de cosmétiques de mauvaise qualité, de parfum ou de produits alcoolisés, suivis d’une exposition au soleil peut aussi déclencher l’apparition d’un chloasma.
     
  • Dans certains cas, il arrive qu’un masque se forme en dehors des grossesses et sans cause déterminée, en particulier chez les femmes d’origine asiatique ou méditerranéenne.
     
  • Il semble aussi que l’hérédité joue un rôle dans l’apparition du masque de grossesse.
     
  • Chez les personnes qui en souffrent, le chloasma s’estompe souvent pendant les mois d’hiver pour devenir plus net et plus foncé durant la belle saison, sous l’effet des rayons UV.
     


Les origines du chloasma
 

 La grossesse s’accompagne d’un accroissement spectaculaire du taux de plusieurs hormones dans le sang. Parmi celles-ci, les œstrogènes ont un effet stimulant sur les mélanocytes, les cellules responsables de la production de mélanine (le pigment brun responsable du bronzage). Dans certaines zones du visage, les mélanocytes se dérèglent face à cette stimulation et produisent de la mélanine en excès : celle-ci s’accumule alors et forme des amas dont la coloration peut aller du marron clair au brun foncé.

Cet excès de pigment localisé peut prendre deux formes :
  • Il peut rester superficiel : dans 70 % des cas, les grains de mélanine se déposent uniquement au niveau de l’épiderme. Le pronostic de guérison est alors très favorable.
  • Il peut être plus profond : les amas de mélanine peuvent coloniser le derme (10 % des cas) ou le derme et l’épiderme à la fois (20 % des cas). La disparition du chloasma est plus difficile à obtenir.
 


Comment s’en protéger ?

 
  • Pour limiter les risques d’apparition d’un masque de grossesse, la première mesure à prendre est d’éviter l’exposition solaire, ou si cela est impossible d’utiliser une protection solaire d’indice élevé (SPF 50 et plus, à renouveler toutes les deux heures) et de porter un chapeau à larges bords, même en ville. En effet, les rayons UV stimulent la production de mélanine des cellules de l’épiderme et peuvent ainsi déclencher l’apparition d’un masque de grossesse ou aggraver considérablement son aspect. Les séances UV en institut sont également à proscrire.
     
  • Les gommages et les nettoyages ou démaquillages trop énergiques du visage sont également déconseillés : ils pourraient stimuler la sécrétion de mélanine.
     
  • Attention aussi aux parfums et aux produits alcoolisés : ils peuvent être photosensibilisants et entraîner l’apparition de taches brunes.
     
  • Si vous avez souffert d’un masque de grossesse, mieux vaut abandonner la pilule au profit d’un autre mode de contraception après votre accouchement, pour limiter les risques de voir ressurgir ces taches disgracieuses.

Notre philosophie

En savoir plus

Nos engagements

En savoir plus

Espace Ado

En savoir plus